sylvainkerspern@gmail.com
Sylvain Kerspern - dhistoire-et-dart.com
JACQUES STELLA, CATALOGUE
ROME (1622-1634)


Les « camayeux » (1624-1625) : les Sibylles
* Table générale * Table Stella * Catalogue : *Camayeux; *Succès romains, 1622-1632 ; *Ensemble
Mise en ligne le 3 décembre 2017
Camayeux romains. Les Sibylles - 12 sujets
Les sibylles furent des prophétesses de l'antiquité païenne reconnues par l'Église, interprétant certaines de leurs citations comme annonciatrices de la venue de Jésus. La Renaissance en a répandu les images, jusqu'au plafond de la Sixtine, par Michel-Ange, comme gages de l'alliance possible entre la doctrine chrétienne et l'héritage de l'Antique, selon l'idéal humaniste.

L'étude de Marco Piccat (« La raffigurazione delle sibille nel Saluzzese e nelle zone circostanti », Bollettino della Società per gli Studi Storici Archeologici ed Artistici della Provincia di Cuneo, 77, 1977, p. 19-46) montre que citations et attributs ont été plus ou moins interchangeables. A la fin du XVè, siècle, l'ouvrage de Filippo de Barberis (1481) fixe une ordonnance que Stella reprend, n'était une inversion entre tiburtine et phrygienne. Les citations latines figurant au bas des figures du Lyonnais sur certains états, qui s'en inspirent, sont parfaitement conformes à celles jadis peintes à l'hôtel de ville de Namur, par exemple, et relevées dans Le curieux antiquaire publié à Leyde en 1729 (p. 171). On pourra également comparer, pour les attributs, avec les gravures de Gilles Rousselet (1614-1686) d'après Claude Vignon (1593-1670), quelques années plus tard (par exemple, les tirages du Metropolitan Museum). Si la lecture des guides iconographiques ne concordent pas vraiment avec les choix de nos gravures, il ne faut donc sans doute pas y voir une invention particulière de Stella.

Sans avoir pu désigner de sources formelles précises éventuelles, les Sibylles témoignent, au sein de l'ensemble des « camayeux », du souci de densifier les formes et les compositions en s'inspirant des modèles de la Haute-Renaissance (Michel-Ange, Raphaël) autant que du récent renouveau artistique romain, autour de Caravage et surtout des Carraches, notamment d'un Guido Reni; formes plus charnues, naturelles, recherche expressive non dénuée de pathos, parfois, drapé imposant, coiffures élaborées en témoignent. La date portée sur la sibylle d'Égypte, non dans une lettre additionnelle comme dans certains états de ces images, mais bien au sein même du bois principal, avec la signature soulignant que Stella l'avait fait (I. * FECIT 1625), suggère d'y voir un premier point d'étape dans son assimilation de ce qu'il a découvert à Rome depuis trois ans, et un point final à l'ensemble.

Sylvain Kerspern, Melun, décembre 2017



Sibylles. - 12 sujets
La sibylle persique

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA PERSICA.

(en bas)
FIT SALVS IN GREMIO VIRGINIS. 1.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle de Lybie

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA LIBICA.

(en bas)
TENEBITVR IN GREMIO VIRGINIS. 2.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle de Delphes

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA DELPHICA.

(en bas)
SINE MARIS COITV. 3.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle de Cumea (ou cimmerienne)

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA CVMEA.

(en bas)
DE STIRPE IVDEORVM. 4.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle de Cumea (ou cimmerienne)

Exemplaire sur papier bleu de la B.M. de Lyon
27,2 x 17,8 cm
Elle tient une branche de laurier (?). Elle tient un rameau d'olivier (?). Pas de signe particulier, apparemment. Elle tient un lys.
Mariette doit la confondre avec
Dorothée.
Elle tient un lys.
Mariette doit la confondre avec
Dorothée.
La sibylle d'Erythrée

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA ERITREA.

(en bas)
IACEBIT IN FENO. 5.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle d'Erythrée

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
La sibylle d'Erythrée

Exemplaire sur papier blanc de la N.G.A of Washington
27,2 x 17,8 cm
La sibylle samienne

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA SAMIA.

(en bas)
NASCETVR DE PAVPERCVLA. 6.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle samienne

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
Elle tient dans ses bras un agneau (comme chez Vignon).
Mariette doit la confondre avec
Agnès.
Elle tient dans ses bras un agneau (comme chez Vignon).
Mariette doit la confondre avec
Agnès.
Elle tient dans ses bras un agneau (comme chez Vignon).
Mariette doit la confondre avec
Agnès.
Elle tient d'une main la couronne d'épine et un linge (comme chez Vignon) et appuie sa jambe droite sur une colonne jonchant le sol. Elle tient d'une main la couronne d'épine et un linge (comme chez Vignon) et appuie sa jambe droite sur une colonne jonchant le sol.
La sibylle cumaine

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA CVMVNA.

(en bas)
IAM REDIT ET VIRGO. 5.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle cumaine

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
La sibylle hellespontique

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA HELLESPONTICA.

(en bas)
DE VIRGINE HEBREA. 6.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle hellespontique

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
La sibylle hellespontique

Exemplaire sur papier blanc de la N.G.A of Washington (comme Sibylla Samia)
27,2 x 17,8 cm
Elle tient l'étendard de la Résurrection (comme chez Vignon). Elle tient l'étendard de la Résurrection (comme chez Vignon). Elle tient trois épis de blé (?). Elle tient trois épis de blé (?). Elle tient trois épis de blé (?).
La sibylle phrygienne

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA FRIGIA.

(en bas)
ANVNCIABITVR VIRGO. 9.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle phrygienne

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
La sibylle phrygienne

Exemplaire sur papier blanc de la N.G.A of Washington (comme Sibylla Europa)
27,2 x 17,8 cm
La sibylle tiburtine

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA TIBVRTINA.

(en bas)
O FELIX ILLA MATER. 10.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle tiburtine

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
Elle tient une épée et un rameau. Elle tient une épée et un rameau. Elle tient une épée et un rameau. Elle tient une coupelle et une palme de martyre. Elle tient une coupelle et une palme de martyre.
La sibylle d'Europe

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA EVROPEA.

(en bas)
EGREDITVR DE VTERO VIRGINIS. 11.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle d'Europe

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
La sibylle égyptienne (Agrippa)

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
Signature de Stella
La sibylle égyptienne (Agrippa)

Exemplaire BNF avec compléments lavés de bleu, lettre :
(en haut)
SIBILLA EGIPTIA.

(en bas)
DE MATER DEVS. 12.
Env. 30 x 20 cm.
La sibylle égyptienne (Agrippa)

Exemplaire BNF sur papier bleu avec rehauts blancs
Env. 28 x 18 cm.
Elle tient un sceptre à fleuron. Elle tient un sceptre à fleuron. Elle tient une branche de papyrus, et le lavis lui donne le teint mat. Elle tient une branche de papyrus (ou d'olivier?).
* Table générale * Table Stella * Catalogue : *Camayeux; *Succès romains, 1622-1632 ; *Ensemble
Vous souhaitez être informé des nouveautés du site? C’est gratuit! Abonnez-vous!
Vous ne souhaitez plus recevoir de nouvelles du site? Non, ce n’est pas payant... Désabonnez-vous...
.

Site hébergé par Ouvaton