Mise en ligne initiale le 14 août 2009. Derniè retouche le 22 mai 2017
Sylvain Kerspern - dhistoire-et-dart.com

Melun au fil de l’histoire

* Mes rendez-vous du Parcours Historique de la Ville
* Chronologie melodunoise

Table de la rubrique Autour de Melun - Table du site - Contacts

PARCOURS HISTORIQUES DE LA VILLE DE MELUN

Le “Parcours historique” de la ville de Melun consiste en une signalisation, par des plaques de laves émaillées en pupitre ou apposées sur les murs, des principaux éléments du patrimoine historique de la cité (monuments, sites, personnages...) en vingt-sept étapes inaugurées en 2001 et depuis augmentées de deux nouvelles, pour la découverte non accompagnée des visiteurs. Une animation par des guides a été mise en place ensuite, avec pour ambition de faire visiter les étapes principales, l’ensemble étant trop long et fatiguant.
De 2004 à 2006, en tant que principal conférencier, j’ai progressivement développé une approche par sujets. “Melun, Ville royale”, le “classique”; et “Melun au fil de l’eau - activités et évènements liés à la Seine et à l’Almont” - en 2004; augmentés en 2005 de visites “En suivant les fortifications du bourg Saint-Aspais” et “À travers le faubourg saint Liesne et en suivant l’Almont; et en 2006, d’évocations de ses “Personnages historiques” et du “Faubourg Saint-Ambroise”.
Certaines étapes se retrouvent dans plusieurs parcours thématiques, mais pas nécessairement abordées de la même façon. En plus d’une information historique vérifiée (voire amendée par des mises à jour incessantes, sources de ma chronologie melodunoise), c’est l’occasion de voir Melun selon des angles que la voiture ne permet pas...

Nota : depuis 2015, l'office de tourisme, lieu de départ des visites guidées, a déménagé à l'Espace Saint-Jean, sur la place du même nom.
En 2017 :
Thèmes

Dates

L’île Saint-Étienne - Réserver. 5 août 2017, 14h15
À travers le faubourg Saint-Ambroise - Parcours et plan - Réserver. 26 août 2017, 14h15
La collégiale Notre-Dame et l'église Saint-Aspais - Réserver. 17 septembre 2016, 14h00

Pour d’autres dates et thèmes sous la responsabilité de Marie Striebel, contactez l’office de tourisme (01 64 52 64 52)

Précédemment :
Thèmes

Dates

Personnages historiques - Parcours et plan. 23 juillet 2016, 14h15
Melun, ville royale - Parcours et plan. 6 août 2016, 14h15
Le Quartier Saint Aspais au Moyen Âge et à la Renaissance - Parcours et documents. 18 septembre 2016, 14h00
Le long de l’Almont et le faubourg Saint-Liesne - Parcours et documents 4 juillet 2015, 14h
La Renaissance à Melun - Parcours et plan 22 août 2015, 14h
Sur les traces de la ville médiévale - Parcours et documents 20 septembre 2015, 14h
Personnages historiques - Parcours et plan. 9 août 2014, 14h
Melun au fil de l’eau - Parcours et plan. 23 août 2014, 14h
La Renaissance à Melun - Parcours et plan. 21 septembre 2014, 14h
À travers le faubourg Saint-Ambroise - Parcours et documents 20 juillet 2013, 14h
Le long de l’Almont et le faubourg Saint-Liesne - Parcours et documents 3 août 2013, 14h
Sur les traces de la ville médiévale - Parcours et documents 15 septembre 2013, 14h
Personnages historiques - Parcours et plan 4 août 2012, 14h
Melun au fil de l’eau - Parcours et plan 25 août 2012, 14h
Sur les traces de la ville médiévale 16 septembre 2012, 14h
L’île Saint-Étienne 6 octobre 2012, 14h
À travers le faubourg Saint-Ambroise 23 juillet 2011, 14h
Le long de l’Almont et le faubourg Saint-Liesne 27 août 2011, 14h
Melun au fil de l’eau 18 septembre 2011, 14h
Melun au Moyen-Âge 22 mai 2010, 15h
Le faubourg Saint-Ambroise 21 août 2010, 15h
Les fortifications du faubourg Saint-Aspais 21 septembre 2010, 15h


Chronologie melodunoise issue du Parcours historique.

Le principe de ce travail est d’allier dates recoupées et le plus possible vérifiées et brèves discussions complémentaires sur les périodes. On n’attendra pas pour l’instant l’exhaustivité, non plus qu’une trame minimum : il s’agit des éléments utiles au Parcours historique de Melun.

Toutes les suggestions, néanmoins, seront attentivement étudiées car j’ai l’intention d’en faire, à terme, un outil de référence pour la connaissance du patrimoine melunais. Des points problématiques font l’objet de discussions particulières indiquées par des liens, pour ne pas alourdir le texte.

Mise en ligne le 10 août 2009
Retouches août 2010

BIBLIOGRAPHIE.

OUVRAGES GÉNÉRAUX :

Leroy Gabriel 1887, Histoire de Melun, Melun
Leroy Gabriel 1904, Le Vieux Melun, Melun
Art et architecture à Melun au Moyen-Âge, colloque, Melun, 1998, Paris, 2000.
Melun. Une île, une ville. Patrimoine urbain de l’Antiquité à nos jours, Cahiers du Patrimoine (Judith Förstel, dir.), Paris, 2006.

RÉFÉRENCES COMPLÉMENTAIRES :
Abréviations :
GRAM : Groupement de recherches archéologiques melunais.
GRAS : Groupement de recherches archéologiques subaquatiques.


Arbois de Jubainville (Henri d’) 1859 “L’historien Richer et le siège de Melun en 999”, Bibliothèque de l’école des Chartes, 20, p. 393-398.
Bourel de la Roncière, Charles (publ.) 1892, Vie de Bouchard le vénérable, Paris.
Bauchet Olivier 1998 “Les moulins de la Haute-Seine”, Bulletin de la Société d’art, histoire et archéologie de la vallée de l’Yerres, 1968-1998, p. 89-97.
Gallet Yves 1998, “Les tours de chevet de Notre-Dame de Melun : nouvelles hypothèses chronologiques”, Bulletin Monumental, 1998, p. 237-256.
Bonnin Philippe 2005, “Archéologie de la Seine dans le Melunais. Bilan des recherches subaquatiques 1990-2004”, Bulletin du GRAM, 1, 2005, p. 91-100.
Bonnin Philippe 2007, “Un ouvrage fluvial ancien inédit découvert à Melun”, Bulletin du GRAM, 2, 2007, p. 125-132.
ANTIQUITÉS

Pieux du pont datés du temps gaulois de
Metlosedum d’après Philippe Bonnin, 2005

METLOSEDUM.

Ier siècle Av. JC : traces les plus anciennes avérées de l’implantation humaine sur l’actuel territoire de Melun; les fouilles subaquatiques au niveau du pont du grand bras ont révélé des éléments de pieux de bois d’un pont datés au carbone14 de l’époque gauloise, avant la conquête romaine (Bonnin 2005)

52 Av. JC : lors de la conquête de la Gaule, Jules César demande à son lieutenant Labienus de soumettre les Senons et les Parisii; rendant compte dans sa Guerre des Gaules (VII, 58, 2-3) de la manoeuvre de ce dernier, il évoque Metlosedum comme un “oppidum”(place forte) des Senons situé dans une île de la Seine; ce nom, partiellement confirmé par un fragment d’inscription monumentale (OSEDI, cf. Diane Laneluc in Melun. Une île, une ville..., 2006, p. 21), signifie “le lieu du moissonneur”; cela n’étonnera pas qui parcourt la Brie encore aujourd’hui et permet de supposer que le site servait déjà de relais dans l’exploitation céréalière.


MELODUNUM.

IIIè siècle : dernières traces de l’occupation gallo-romaine sur la rive gauche (GRAM); l’insécurité née des invasions barbares suscite vraisemblablement un repli sur l’île, fortifiée en un “castrum” au IVè siècle (Diane Laneluc in Melun. Une île, une ville..., 2006)

Fin IVè siècle (au plus tard) : mention du diocèse de Sens dont Melun dépend, la carte ecclésiastique reprenant celle de l’administration gallo-romaine (Claire Mabire-Lacaille in Art et architecture..., 2000).

VILLE ROYALE

Maquette des fouilles du site de l’église Saint-Liesne ayant révélé des sépultures mérovingiennes en nombre (Melun, Service archéologique).

MECLIDONE - LES MÉROVINGIENS.

511 : mort de Clovis; le partage issu de sa succession occasionne des troubles affectant particulièrement Melun (voir Discussion Succession Clovis); le pagus melodunensis échoit à Childebert 1er, roi de Paris (511-558), d’Orléans (524-532), et de Bourgogne (534-558, en indivision avec Théodebert, son neveu, et Clotaire, son frère), tandis que la civitas senoneni est attribué à Clodomir , roi d’Orléans (+524), puis à Théodebert roi d’Austrasie (534-548) (Claire Mabire-Lacaille in Art et architecture..., 2000).

538 env.? : Childebert 1er favorise l’érection de Melun en siège épiscopal, à quoi s’oppose Léon, archevêque de Sens (+549) (Yves Gallet, “Childebert 1er et le groupe épiscopal de Melun au VIè siècle”, Art et architecture..., 2000; voir aussi Discussion Succession Clovis).

561 : mort de Clotaire 1er, frère de Childebert, qui avait réunifié le royaume de Clovis en 558; le pagus melodunensis échoit à Caribert, roi de Paris (561-567),

567 : le pagus melodunensis échoit à Gontran, roi de Bourgogne et d’Orléans (567-593);

593 : le pagus melodunensis échoit à Childebert II roi d’Austrasie (593-595); son fils Théodebert II, déjà gouverneur de Melun, lui succède au trône d’Austrasie.

612 : capture de Théodebert par Thierry II, roi de Bourgogne; la victoire l’année suivante sur ce dernier de Clotaire II, roi de Neustrie, opère une nouvelle réunfication; Melun aura pâti des troubles de la succession de Clovis en 557-558 et 582-583 (Claire Mabire-Lacaille in Art et architecture..., 2000).


Denier de Charles le Chauve
frappé à Melun

MILIDUNUM - LES CAROLINGIENS.

826, 9 mai : Louis le Pieux/le Débonnaire prend deux églises sous les vocables de Notre-Dame et St-Étienne à Melun sous sa protection (Gallet 1998, p. 250, n.1).

886 : siège dévastateur, parmi d’autres (vers 845, par exemple, selon Leroy), lors des nombreux raids normands du temps (Leroy 1887; Diane Laneluc in Art et architecture..., 2000);

901, 21 août : don de la “petite abbaye” Notre-Dame du “castrum” de Melun par Charles III le Simple à Téry (Ph. Lauer, Recueil des actes de Charles III, Paris, 1940, p. 82-83).


Le siège de Melun selon Fouquet (v. 1460) illustrant la Chronique de Robert le Pieux. Paris, B.N.F.

LES CAPÉTIENS.

991, avant le 14 ou 15 septembre : date du siège de Melun par le roi selon Richer (voir discussion sur le siège de Melun à la fin du Xè siècle); la ville avait été prise par la ruse par Eudes, comte de Blois, qui ambitionnait, par une manoeuvre d’encerclement du domaine royal franc (autour de Paris), de détrôner Hugues Capet, roi de France depuis 987, fondateur de la dynastie des Capétiens ayant remplacé celle des Carolingiens.

991, 14 ou 15 septembre : diplôme Hugues Capet et Robert le Pieux en faveur de l’abbaye de Saint-Père de Melun (Melun. Une île, une ville..., 2006, p. 244, n. 44).

999 : mort de l’archevêque de Sens Seguin ou Sevin, qui avait relevé l’abbaye de Saint-Père de Melun et y avait installé des moines en plaçant à leur tête l’abbé Gautier (Chronique d’Odorannus de Sens; Miracles de saint Liesne, cf. Paulette Lhermitte Leclercq in Art et architecture..., 2000).

1007 : mort de Bourchard, comte de Melun (Bourel de la Roncière 1892).

(à suivre)

Courriels : sylvainkerspern@gmail.com - sylvainkerspern@hotmail.fr.
Vous souhaitez être informé des nouveautés du site? C’est gratuit! Abonnez-vous!
Vous ne souhaitez plus recevoir de nouvelles du site? Non, ce n’est pas payant... Désabonnez-vous...
.